Ozonothérapie
ou
Oxygène actif

Qu’est-ce que l'ozonothérapie ?

L’ozonothérapie consiste à appliquer de l’ozone médical à des fins thérapeutiques pour améliorer le fonctionnement d’organes et de tissus et traiter de multiples maladies. L’ozone médical est un mélange de 5% maximum d’ozone et de 95% d’oxygène. Il a été utilisé pour la première fois en médecine durant la première Guerre Mondiale pour nettoyer et désinfecter les blessures.

Les vertus de ce gaz de couleur bleutée à l’odeur âcre, découvert en 1840 par un certain Christian Schönbein, en Suisse, étonnent par la puissance et l’étendue de leurs applications thérapeutiques possibles.

Identifié il y a près de deux cents ans, cet ozone protecteur ne fut utilisé que bien plus tard pour ses capacités antibactériennes, curatives, hyper ciblées et durables. L’ozonothérapie s’est ainsi développée, petit à petit, grâce à des découvertes majeures et plusieurs retours de cas cliniques comme en oncologie.

OPT1500 -01.jpg

Les faibles concentrations d'ozone utilisées garantissent sa disparition naturelle de votre organisme en 20 minutes.

Quelles sont les propriétés de l’ozone ?

Oxygène, oxydation, radicaux libres : voilà trois mots intimement liés. Le principe d’oxydation est propre à l’ozone. Chimiquement parlant, l'ozone est formé de trois atomes d’oxygène qui sont réunis par l’énergie solaire dont l’un est électrophile. Celle-ci a le pouvoir de faire et de défaire les molécules d’O2 et d’O3 dans un jeu de ping-pong atomique pour instaurer un équilibre dynamique et protecteur.

 

En cherchant constamment à s’équilibrer électriquement avec une autre charge non équilibrée, l'ozone développe un potentiel de puissantes capacités de guérison.

De leur côté, les cellules infectées par des virus, des bactéries ou des champignons portent une charge électropositive qui attire l’ozone comme un aimant. Introduit dans le sang, l’ozone se couple immédiatement avec les nuisibles pour les détruire sans pitié, tel un cheval de Troie. L’oxygène, quant à lui, bénéficie aux cellules saines, leur permettant de prospérer et de se renforcer....


L’ozone médical est respectueux de l'environnement

et comprend plusieurs propriétés scientifiquement reconnues :

Propriétés antiseptiques : c’est l’un des plus puissants germicides contre les champignons, bactéries et virus. 

Propriétés antivirales : l'ozone est capable sur les virus enveloppés, c'est-à-dire l'enveloppe de certains types de virus, d'agir au niveau des récepteurs viraux, induisant une configuration électronique altérée du site de liaison. Le virus est donc incapable de pénétrer dans la cellule cible, ce qui bloque le cycle réplicatif.


Propriétés antalgiques ou analgésiques grâce au plus grand débit d'oxygène au site d'inflammation, à la partie enflammée et à l'oxydation des médiateurs chimiques qui déterminent le stimulus douloureux.


Propriétés anti-inflammatoires, en modulant et en stimulant le système immunologique et en réduisant la quantité de cytokines pro-inflammatoires (qui alimentent l'inflammation).


Propriétés circulatoires : grâce à sa capacité à favoriser la libération d’oxygène par l’hémoglobine, il améliore la circulation sanguine périphérique.

-  Propriétés régénératives des cellules par l’oxygénation des tissus (cellules saines).

Propriétés cicatrisantes sur les muqueuses en favorisant le processus de cicatrisation des tissus et la stimulation de tissu de granulation.

Propriétés immunomodulantes : l'ozone exerce un effet cytokinoinducent (les cytokines jouent un rôle fondamental dans la régulation du système immunitaire) favorisant ainsi le développement de vos défenses immunitaires.

-  Propriétés anti stress :  il favorise la libération d'endorphines, appelées « hormones du bien-être », qui bloquent la transmission du signal nocif et libèrent une sensation d'euphorie.

Propriétés anti âge : car il favorise l'activation des mécanismes anti-oxydants endogènes, c'est-à-dire ceux produits directement par l'organisme (glutathion réduit et supeoxyde dismutase), qui s'opposent à l'action des radicaux libres.

-  Propriétés amincissantes : Effet lipolytique ou de « fonte des graisses », carle mélange est capable de décomposer les acides gras à longue chaîne 

OPT1200 -02.jpg

Action antalgique importante en termes de relaxation musculaire, de vasodilatation et de réactivation du métabolisme musculaire.

Comment est-il administré ?

  • Par autohémothérapie majeure, la principale technique utilisée en raison de la rapidité et de l’intensité de son action. Cette autohémotransfusion consiste à réinjecter 150-200 cc de sang prélevé au préalable sur le patient puis ozonisé, à travers un circuit fermé.

  • Par autohémothérapie mineure. Le sang est prélevé avec une seringue, puis ozonisé et réinjecté par voie intraveineuse.

  • Infiltrations (intramusculaires, sous-cutanées, intradiscales, paravertébrales et intra-articulaires) pour des zones ciblées.

  • Insufflation dans des cavités naturelles (rectum, vagin, sinus maxillaires).